Porteur hydrographique tracté sur lequel est installé un sondeur Reson Seabat T20P.

Année : 2015

Partenaires : UQAR Chaire en Génie de la Conception

Thématique : Stratégies de déploiement

Publications reliées : Rondeau_TMTW_2015.

Vidéo de démonstration

La manière de calibrer et d’opérer un système d’inspection à un impact direct sur la qualité (précision, capacité de détection) et la fiabilité (exactitude du positionnement des défauts) des données collectées.

Un des principaux défis relativement au déploiement d’un système dans un contexte d’inspection d’infrastructures tient dans le montage et la calibration des éléments constitutifs du système sur la plateforme de sondage (le plus souvent une vedette hydrographique). La mesure précise et exacte des bras de levier (sondeur/IMU/GPS) et des angles de montage (sondeur/IMU) est déterminante.

Pour simplifier et verrouiller rigoureusement la phase de montage et de calibration de la plateforme, le CIDCO propose le recours à un porteur hydrographique tracté.

Démontable en 5 morceaux, pour être facilement transportable dans 2 valises, le porteur une fois assemblé mesure 1.7m de long par 0.25m de large par 1.70m de haut. Il est constitué d’un « hydropod » central sur lequel sont montés le sondeur multifaisceau, la centrale inertielle et la sonde de vélocité du son, ainsi que de 2 mats à l’extrémité desquels sont boulonnées les antennes GPS.

Dans le contexte de l’inspection d’infrastructure une telle plateforme précalibrée permet d’augmenter la réactivité de déploiement tout en limitant les coûts associés (gain de temps au montage, transport rapide sur site, seulement besoin d’une petite embarcation d’opportunité).